I Love Belgium... and you?

06 juillet 2008

Dublin, part 1. Sortir de Bruxelles.

Voilà, je suis en route pour Dublin (pour ceux qui ne le savaient pas
encore).
Je suis à Bruxelles National, étape banale pour une expé à
l'étranger.

Mais le plus dur a été d'arriver jusque Zaventem Airport.
Pour un vol programmé à 21.20, il est conseillé d'arriver 2h à
l'avance. 19h donc.
Je compte large en imaginant prendre le métro de 18h à St Guidon,
direction Gare Centrale. Durée estimée: 13min. La réalité en fut
tout autrement...

5 min pour voir mon métro arriver, c'est normal pour un dimanche. Ce
qui l'est moins, c'est de demander aux voyageurs de quitter la
rame...à la station suivante :-(
Pour découvrir Aumale sous le soleil avec son joli parc? Même pas.
Comme seul guide, un vieil homme de la STIB, fumant sa clope et
indiquant d'un geste nonchalant l'arrêt de bus où nous devions
prendre ce beau pendelbus (navette).
Un bus en vue? Evidemment que non. Même si les travaux sur la ligne
sont prévisibles, l'arrivée des bus à l'heure pile reste encore un
de ces fameux mystères dont la STIB devrait connaître le secret...
Pour 1,70€ le trajet...
On l'espère tous. 3 minutes. 5 minutes. Après 10 minutes, nous voici
entassés dans le véhicule. Direction Beekkant. Vraiment? Ça vous
semblait trop simple n'est ce pas?

Oui, en effet. Tout le monde a pu/du redescendre du bus. Ce n'était
pas le bon. J'ai tout de meme une valise, mon laptop et mon sac
photo... C'est légèrement galère pour tout bouger. Heureusement,
grâce à la grande compréhension de mon voisin, j'ai...presque failli
tomber en me ramassant au passage la petite vieille devant moi. C'est
que mon voisin aux allures de "50 Cent" devait peser 2 fois mon poids,
si pas plus. Derrière ces lunettes noires, j'en conclus qu'il ne
m'avait pas vu. Hum.

20 minutes plus tard, me voici à Beekkant, avec une signalétique
stibienne tiré des plus mauvais cours de commu. Aucun panneau,
personne pour nous guider (on est dimanche, pour rappel).
Je choisis de suivre la foule. Gagné, un métro à l'air de nous
attendre. Fermé. Buiten dienst.
Re-galère et encore 10 min de perdu, dire que les Kaizers Chief
préparent la main stage pour dEUS ce soir à Werchter... Pfff et moi,
je suis coincé dans la plus belle station du réseau...

Gare Centrale, ça roule. Ticket acheté en 30", et train de 19.04 voie
3, en vue! Youpie! Vive la SNCB! Même le wagon complètement taggué
(intérieur et extérieur svp) me semble accueillant!

Notez au passage un total de 45 minutes dans le métro...

Et me voici à Zaventem! Je pense à tous les riverains qui bataillent
pour dormir au calme plus de 4h par nuit. Je peux comprendre, mais mon
vol il est à 21.20, donc faudra pas m'engueuler. Suis encore dans le
bon créneau.
Si seulement l'avion était là. Il est 20.55, et nous n'avons encore
aucune communication... Je ne sais pas à quelle heure je vais
débarquer Dublin.
(To be continued...)

1 commentaire:

Miguel a dit…

Héééé... quel galère ... :|
Moi une fois je suis arrivé 2 heures trop tôt à l'aéroport. Croyant avoir tout le temps du monde je suis allé lire un bon vieux magazine d'info tout en buvant un bon ptit café à 36 000 sous.
Ne voyant pas le temps passé, au moment d'aller faire mon check-in (ceux de virgin où tout le monde fait son check-in au même endroit) y avait une file monstre,
Suite à ca, lorsque je suis enfin arriveé au comptoir, la charmante demoiselle me dis :
- Monsieur, qu'est ce que vous faites ici ? votre avion part dans 20 minutes le check-in est fermé :|
Accompagné par un de ces types au blouson jaune, il ma fait courrir des km à travers l'aeroport avec ma grosse valise, pour ensuite me faire entrer dans un Accès limité pour arriver juste avant la fermeture du "coffre" de l'avion afin y déposer ma valise.
Ce fût un grand moment, celui de voir tous les voyageurs me regarder avec un air hostil lorsque je suis entré dedans...