I Love Belgium... and you?

15 août 2008

Ossétie et autres...

Alors que je reste sceptique sur les réelles motivations de Moscou en Géorgie, je m'interroge sur les réactions de la communauté internationale, suite aux propos du président géorgien, Mikhail Sakhasjvili. Son discours -dans un anglais parfait-ne peut laisser quiconque indifférent. Il démontre, point par point, les crimes perpétrés par l'armée russe dans son pays.

Payam Akhavan, le conseil juridique représentant la Géorgie auprès de la Court International de Justice de La Haye, confirme sur France 24 ce matin des faits de nettoyage ethnique en Abkhazie. Des preuves sont mises sur la table, entre autre les propres paroles de Vladimir Poutine au sujet d'allégations faites fin des années 90. A l'heure actuelle, d'autres crimes sont entrain d'être commis. La Géorgie n'a pas attendu l'aide internationale pour porter plainte contre la Russie.

Ce matin, Condoleeza Rice, ancienne conseillère de Ronald Reagan pendant la Guerre Froide, met "les choses au clair"; la Russie a violé un territoire souverain et le principe de territorialité est (soudain?) primordial pour les US... Résultat, la Pologne vient de signer avec les Etats-Unis pour accueillir les missiles US et le fameux bouclier de défense. La République Tchèque avait également donné son aval il y a quelques semaines.

Que va réellement faire l'Europe? Position délicate étant donné les liens économiques et stratégiques qui sont (vainement?) mis en place depuis plusieurs années entre Bruxelles et Moscou. Rajoutons à cela l'envie pressante de l'Ukraine (et de la Géorgie) d'entrer dans l'OTAN, des pays Baltes qui y sont déjà, etc.

Feue Anna Politkovskaia avait déjà souligné les manières radicales de l'armée russe en Tchétchénie; méthodes d'extermination "à la KGB", communication erronée ou inexistante, assassinat de civils, etc. Poutine a fait partie intégrante des services secrets russes. Et le secret de polichenelle concernant les dernières "élections" russes confirme la domination de Vladimir. Il s'occupe de tout, il dirige tout, et il place la communauté internationale dans un malaise profond.

Savez-vous qu'en Transnystrie, les Russes occupent les lieux depuis des années également? Cette petite région moldave (frontière roumaine) n'attire pas vraiment l'attention des dirigeants occidentaux. Peut-être devrait-on y placer un gazoduc, cela réveillerait certains stratèges...

1 commentaire:

Francois a dit…

L'europe est toujours un nain ... A faire l'europe et trouver des compromis (souvent impossibles) à 27, les européens projettent leur modèle (leur réalité) sur le reste du monde.

"On peut être amis avec tout le monde entier"

La réalité est là pour nous montrer que "les autres" ne voient pas les choses de cette façon et nous le rendent bien.

Russes, Chinois pour ne citer qu'eux ne veulent que s'imposer par la force. Ils savent d'ailleurs bien que les européens ne se bougeront pas.

La triste épopée Yougoslave est là pour nous montrer ce que l'Europe à fait ... si mes souvenirs sont bon: ce sont les américains qui sont venus mettre de l'ordre dans ce coin de la planète. Et les européens ont pu venir jouer aux banquiers pour reconstruire le reste.

A quand une réelle force militaire Européenne? A quand un réel pouvoir politique en Europe?